La rémunération des courtiers en option binaire

La rémunération des courtiers en option binaire
Noter cet article

Toute personne qui souhaite faire des opérations fructueuses sur le marché des options binaires doit prévoir les frais de transaction qui lui seront facturés par le courtier chez lequel elle doit obligatoirement ouvrir un compte pour faire ses options sur Internet.
Ces frais sont précisés lors de l’ouverture du compte et il est conseillé de comparer les tarifs des différents courtiers en vue de choisir celui qui offre les prestations les plus avantageuses.

Mais les courtiers sont également rémunérés proportionnellement aux volumes des transactions qu’ils réalisent avec le Market Maker qui est un intervenant ne travaillant qu’avec les professionnels. Il convient de préciser que lorsque vous adoptez une position sur une option binaire, votre courtier peut prendre un risque résultant de la position inverse. Pour se prémunir contre ce risque, le courtier peut transférer ses positions au Market Maker”. Celui-ci peut proposer des prix à l’achat ou à la vente des actifs (par exemple des devises) faisant l’objet d’une fx option. Les courtiers réalisent leurs marges en profitant du léger retard que le particulier a par rapport au prix du marché en prenant sa  fx option.

La plupart des courtiers se servent d’une plate-forme de trading leur permettant d’avoir un lien direct avec le Market Maker et de tirer le meilleur parti des prix que celui-ci leur propose en les affichant sur la plate-forme qu’ils mettent à la disposition de leurs clients. Toutefois, ceux-ci doivent savoir que le courtier a intérêt à ce que les transactions réalisées soient rentables pour eux, car les profits gagnés permettent aux courtiers d’accroître leurs gains en envoyant davantage de volume au Market Maker”. En outre, vous devez également veiller à ce que les prix de vente proposée par votre courtier soient aussi proches que possible des prix du marché. Cet élément doit être pris en compte avant l’ouverture de votre compte chez le courtier. Il convient par conséquent de faire une première sélection de courtiers en comparant le prix de vente à la cotation des différents actifs sur le marché et en éliminant ceux qui pratiquent des écarts excessifs.

Toutefois, il est recommandé d’ouvrir un compte chez un courtier situé de préférence en France (ou dans un pays appliquant une réglementation) et faisant appel à un Market Maker”. Il faut éviter tout courtier qui s’enrichit lorsque ses clients perdent de l’argent et, en premier lieu, il faut consulter la liste des agents situés en France qui n’ont pas le droit de proposer des services de courtage ou d’autres services financiers aux investisseurs. Cette liste est publiée par l’Autorité des marchés financiers. Vous pouvez ensuite compléter votre recherche en consultant le site www,regafi,fr qui vous indique si le courtier auquel vous envisagez de recourir possède ou non un agrément officiel.

Par ailleurs, il faut se méfier des courtiers qui vous demandent d’indiquer les références de votre carte bancaire par téléphone (en effet, ils risquent de se servir de ces références pour faire des opérations frauduleuses). Méfiez-vous aussi des courtiers qui vous proposent de les mandater pour qu’ils fassent des opérations pour votre compte, surtout s’ils vous promettent des rendements mirifiques. Il s’agit le plus souvent d’escrocs sans scrupules. Enfin, vous pouvez aussi vérifier si les dirigeants d’un cabinet de courtage ont fait l’objet ou non d’une sanction pécuniaire prononcée par l’AMF.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *