la théorie des vagues d’Elliott

la théorie des vagues d’Elliott
Noter cet article

introduction à la méthode des vagues d’Elliott.

La théorie des vagues d’Elliott a été développée par Ralph Nelson Elliott (1871/1948) dans les années 30, et diffusée à partir de 1938 notamment dans le financial Word. Nelson Elliott basa son étude sur l’analyse des cotations et graphiques du Dow Jones, ses travaux ont été influencés par les recherches de Charles Dow et de Léonardo Fibonacci. Selon lui les marchés évolueraient en cycle, il fait une analogie pour décrire les mouvements des marchés  avec les variations des vagues et les cycles naturels.

Les marchés évolueraient donc avec une harmonie comparable à celle de la nature,  l’un des attraits de cette méthode réside dans le fait qu’elle permet d’organiser sa stratégie de façon précise  en effet la  théorie des vagues d’Elliott  donne des  points d’entrées assez précis ainsi que des scénarios d’invalidation.
Exemple : si le creux de la vague 4 chevauche le sommet de la vague 1 la stratégie est invalidée et il faudra recompter les vagues d’une autre manière.
Chaque phase d’impulsion est suivie d’une phase de correction, il est rare qu’une hausse se face d’un coup.
Un ensemble de mouvements alternants phases d’impulsion et phases de correction constituera une hausse globale d’un degré supérieur. Ces phases d’impulsion et de correction pourraient s’expliquer par le fait qu’à la suite d’une hausse  il y a aura toujours une partie des intervenants se contentant de bénéfices moindre, ceci va donc inévitablement ralentir l’impulsion ou encore entrainer une consolidation, il existe toute sorte de trader donc les objectifs de gains peuvent varier d’un  investisseur à l’autre (scalpeur,  swing trader, ….)

 

Règle et explication de la théorie des vagues d’Elliott

Les marchés évoluent de manière cyclique et à chaque tendance on devrait retrouver des suites de mouvements similaires et ce quel que soit l’unité de temps choisie (fractal). Un cycle correspond à  huit vagues les cinq premières correspondent  à la hausse globale et les trois autres à la correction.

Les différentes vagues :

Vague 1 :
C’est la plus dur à plus dur à percevoir, en général très peu d’intervenants arrivent à profiter de ce mouvement, selon Charles dow cette vague est celle des initiés. L’amplitude de cette vague est en général moyenne.

Vague 2 :
correspond à la correction de la vague 1, l’anticipation de celle-ci peut se faire avec l’indicateur de fibonacci, ce retracement est habituellement très important, il peut aller jusqu’à un maximum de plus de 76.4 %, ce pourcentage important reflète bien la psychologie des intervenants étant donné  que la tendance est naissante ils estiment que le précédent mouvement n’est pas terminé.

La vague 3

Elle est relié directement avec les mouvements des vagues précédentes, plus la correction a été faible plus cette nouvelle vague sera importante en terme d’amplitude. Elle correspond à l’entrée de la plupart des traders (acheteur)  sur les marchés. Elle ne doit jamais être la plus courte des vagues d’impulsion au quel cas la méthode sera invalidée et un recomptage de vagues sera nécessaire.

Vague 4 :
cette  vague correspond à une phase de retracement elle ne doit pas être trop élevée.

Vague 5 :
cette vague représente l’arrivée des traders amateurs et « petites main », elle est la dernière avant la correction globale, en général assez courte, elle représente un seuil d’hésitation ce pourquoi sa formation peut-être assez longue.

Vague a et b

Première vague du mouvement de retracement  et correction de la vague a

Vague c

Correspond à la fin du cycle, elle  indique  à quelle seuil la consolidation s’est effectuée

 

Conclusion

Cette ensemble de 8 vagues représente un cycle complet d’après la théorie des vagues d’Elliott, il représente également une vague haussière correspondant à un mouvement global de degré supérieur, chaque vague peut décomposer en tout autant de vagues de degré inférieur, afin de savoir à quel moment une vague va entamer sa correction on pourra donc diminuer l’unité de temps graphique et effectuer un comptage comme indiqué au-dessus

Cette méthode des vagues d’Elliott développée il y a plus d’un siècle est toujours d’actualité, elle attire beaucoup de spéculateurs amateurs notamment pour sa simplicité d’application, il faut également savoir que dans la pratique le comptage de ces vagues d’Elliott s’avère souvent périlleux et qu’une expérience importante est nécessaire avant de pouvoir discerner les subtilités de ces cycles.

articles connexes:

1 : https://en.wikipedia.org/wiki/Elliott_wave_principle

2: les vagues de wolfe

3: http://www.tribuforex.fr/Apprendre_vagues_elliot.php

4: lexique boursier

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *