Les obligations convertibles en actions : définition, explication, exemple

Les obligations convertibles en actions : définition, explication, exemple
Noter cet article

Définition des obligations convertibles en actions

Afin de comprendre le fonctionnement des obligations convertibles en actions (ou corporate, il est important dans un premier temps d’étudier le mécanisme des obligations classiques d’une part et des options d’achats d’une autre.  Une obligation convertible en actions est un emprunt qu’effectue une entreprise auprès d’un investisseur avec la possibilité de le convertir en actions sous certaines conditions. Les critères peuvent varier d’une obligation convertible à une autre. En fonction du type d’option d’achat lié à l’obligation l’investisseur pourra convertir son prêt soit à tout moment (avec l’option américaine) soit à maturité (avec l’option européenne) soit à instant régulier (avec l’option bermudienne). Sauf pour les cas de conversions forcées il revient à l’investisseur de choisir quand il souhaite exercer son droit de conversion pour cela il est impératif de calculer le rendement actuariel de  l’obligation convertible en action en prenant en compte la réintégration annuelle des intérêts, ce rendement actuariel peut être calculé via la méthode des intérêts composés par exemple.

Comprendre les obligations convertibles en actions (avantages et inconvénients)

Lors de l’émission d’obligation convertible un ratio de conversion est en général fixé il correspond au nombre d’actions qui équivalent à l’obligation .Une prime d’émission est également mise en place qui correspond à la différence entre le prix de l’obligation convertible et le cours de l’action, tant que cet écart reste positif il n’y aucun  avantage pour l’investisseur d’exercer son droit , si au terme de l’échéance le prix de l’obligation convertible reste supérieur au cours de l’action l’opération aura été un échec étant donné que l’investisseur aurait pu souscrire à une obligation classique qu’il lui aurait rapporté des intérêts bien supérieurs  , d’où l’intérêt avant la souscription du titre financier de procéder à une analyse fondamentale poussée de l’entreprise en question afin d’étudier ses perspectives d’avenir .

Si vous décidez d’exercer votre droit de conversion vous posséderez  une ou plusieurs actions de la société sélectionnée, vous deviendrez alors un partenaire de celle-ci et cela vous donnera droits et avantages supplémentaires comme par exemple le droit au dividende… vous passerez de créancier à actionnaire. Votre investissement deviendra également plus risqué étant donné qu’en cas de faillite de la société les détenteurs d’obligations ont toujours une priorité de remboursement sur les actionnaires. Vous n’êtes bien sûr pas obligé de conserver cette action dans votre portefeuille vous pourrez à tout moment la revendre sur le marché secondaire à un juste prix.

 

Exemple d’obligation convertible

Voici un exemple d’obligation convertible en actions :

Le 16 juin 2000 vous décidez d’acquérir une obligation convertible en actions d’une échéance de 5 ans, la parité de conversion est de 1 :1 ce qui veut dire qu’une obligation vaut 1 action.
L’obligation vaut 100 euros et le cours de l’action est à 70 euros  la prime de d’émission est donc de environ 42 %, l’investisseur pense donc que la valeur de l’entreprise va s’accroitre avant la maturité du titre financier, la côte de l’obligation restera à une valeur nominal plancher tant le cours de l’action ne dépassera pas  100 euros, si ce seuil est franchi une corrélation sera normalement effectuée.

Emission d’actions nouvelles ou rachat d’actions existantes

Si l’obligation est convertie en actions,  la société émettrice aura 2 solutions pour respecter son engagement, soit elle émettra des actions nouvelles ceci pourra avoir une influence sur la valeur des titres détenus par les autres actionnaires (dilution de capital) soit elle pourra racheter des actions existantes sur le marché secondaire par exemple. Ces pratiques auront des conséquences différentes si la société est cotée ou non sur les marchés boursiers

articles connexes:

1 : Comment choisir une bonne action en bourse?

2 : Faut-il acheter l’action Total en bourse ?

3 : Évolution du cours de l’action Google INC

4 : Historique et évolution du cours action Apple INC

5 : Combien coûte une action en bourse

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *